Débarqué, lancé dans la vie

A l'évidence surpris d'être ici

Remarquez la vie qui danse donne le tournis

Elle est chancelance

 

Pas un mot dans le bruit, petit, c'est parti

Petits pas, petits rots, petit dans ton lit

Tu te manges le monde mais au creux de tes nuits

Tu t'y aménages

 

Est-ce l'émoi?

Laissez-le moi

Est-ce de l'émoi?

Si oui laissez-le moi

 

Faut du temps tinabulle pour trouver les formules

Pour pêcher les baleines, pour regler les pendules

Pour se faire des problèmes, un air libellule

Une douce fièvre

 

Que de temps à barboter pour chasser la lune

Transporter des paniers lourds comme des enclumes

Faire des boites une boite, du plomb une plume

Une douce fièvre

 

Est-ce l'émoi?

Laissez-le moi

Est-ce de l'émoi?

Si oui laissez-le moi

 

Eduqué sur les pieds pas dans les nuages

Rien compris, petit train, train de vie sans voyage

Il est temps maintenant mon petit d'être sage

D'être diplomate

 

Faut pas prendre les grands pour des corbeaux

Même si ce qu'ils font se révèle souvent loin d'être beau

Faut t'habituer petit, dur dur, aux jeux lisses de la vie

Et à ses paysages

 

Est-ce l'émoi?

Laissez-le moi

Est-ce de l'émoi?

Si oui laissez-le moi